le désir de la page vierge

Le Festival Le Manifeste, c'est chaque année en juillet à Grande Synthe, une semaine d'ateliers suivie de présentations et de spectacles. En 2012, il y avait entre autres les étonnants Bread and Puppets, les trublions de la Scop d'éducation populaire Le Pavé et Rouletaplume qui animait un atelier d'écriture : Le Désir de la page vierge.

Dans un salon, confortablement enfoncés aux creux de fauteuils aussi rouges que profonds, des festivaliers ont écouté lire les textes de l'atelier d'écriture nommé "Le désir de la page vierge" au Festival de Manifeste les 14 et 15 juillet 2012 (festival dirigé par Brigitte Mounier, Compagnie des Mers du Nord). L'atelier était animé par Valérie Devulder, Arnaud Gosselin et Arnaud Jacquart. Lire la suite

en images

paroles de participants


 "Des animateurs pas reposants, qui bousculent" pour "sortir ce que l'on a au fond de soi, ce que l'on n'a pas l'habitude de dire", "provoquer la surprise et sortir des sentiers battus" parce que l'on a des choses à dire.
"Ce n'est pas académique, pas du tout".  

"L'aspect collectif aussi donne la force d'échanger". 
"Ce n'était pas gagné d'avance au départ. En entrant, je n'étais pas sûre de revenir le lendemain. Après l'atelier, ça y est, c'est le début de quelque chose".

      Propos de participants recueillis par Patricia Hanssens,

au micro de Radio Campus Lille.