Lectures publiques : une nouvelle aventure

En 2017, Rouletaplume et ses amis vous proposent d'accueillir des lectures publiques.


Lire et émouvoir

Dans un espace aménagé ou en plein air, quatre à huit lecteurs vous donnent à entendre des trésors de littérature. Ce qui compte, c'est l'émotion du public provoquée par les mots soigneusement amenées par ce petit groupe.

La question n'est presque pas de promouvoir telle ou telle œuvre que de donner à entendre lire. Une chose marquante est qu'un texte lu à voix basse, pour soi, n'a pas du tout le même effet une fois lu à voix haute. Tel livre a pu nous laisser indifférent et finalement une lectrice nous donne à l'entendre d'une façon que sa voix et sa présence font exister.

Le corpus invite aussi à faire écho à l'actualité, à des découvertes étonnantes (les fables coquines de Jean de La Fontaine), à des ambiances singulières ou des farces. Une grande variété est proposée.


Organiser des lectures

Selon les capacités d'accueil et le public, le groupe de lecteurs propose une série de textes, ou une œuvre intégrale.

Pour certaines œuvres, les lecteurs peuvent être accompagnés d'un chœur. 

Chaque lecture demande une préparation préalable des lecteurs et parfois un aménagement du lieu, une mise en espace.

 

Durée

Les lectures publiques durent une heure et demie, avec entracte si besoin. Elles peuvent se prolonger de discussion entre les lecteurs et les auditeurs.

 

Public

A partir de 13 ans jusqu'à tout âge.

Pour la lecture aux enfants ou aux petits, Rouletaplume peut vous indiquer parmi son entourage de bons lecteurs.

 

 

Des lecteurs

C'est au hasard de rencontres et d'affinités. D'abord des  discussions passionnées sur la route de répétitions de théâtre entre l'animateur de Rouletaplume et la metteuse en scène, Sandrine Guillou, La Compagnie Les Petits Pois Sont Rouges. Puis la rencontre avec deux musiciens, l'un compositeur et chef de choeur, Jean-Yves Depecker, l'autre professeur de chant, Béatrice Bonnevie, tous deux animateurs du choeur de femmes Asphodèle. Des premiers essais pendant l'été ont confirmé cette envie de lire à voix haute et révélé les bienfaits de cette rencontre.

D'autres lecteurs rejoignent ce groupe.

Origine

D'abord l'insatisfaction du cloisonnement de l'écriture et de la lecture dans des lieux dédiés, dans des ateliers ou dans l'intimité. Les mots des auteurs parlent dans nos têtes et à nos corps séparément et, la plupart du temps, ils se taisent sur des étagères.

Puis le constat : l'assourdissement de la lettre à côté des tonitruantes offres culturelles et des festivals.

Enfin, la rencontre de lecteurs aimant lire, sachant provoquer l'émotion par la lecture, la découverte d'auteurs, les discussions riches et l'envie de partager ont donné vie à ce projet.