Revenir au printemps
Revenir au printemps

CONFERENCE + RENCONTRE + LECTURES

Nous ne parlons pas pour dire quelque chose, mais pour obtenir un certain effet. Ainsi parlait un docteur ès propagande. C’est la différence entre la communication associative et la comm’, ou la pub’ ou la propagande. La comm’, elle, recherche l’effet, conforme, ordonne, tente de séduire les foules, les trompe et les émeut peu. La communication associative dit quelque chose, atteste, parle, et ça fait de l’effet : elle intéresse, passionne, provoque, transmet. 

Voici 4 rendez-vous pour s'en assurer, se mouvoir et s'émouvoir de nos paroles. 

RENCONTRE


la communication associative, à visage humain ?

A quoi rime l’impératif de «faire de la comm’» ? Sans s’interroger sur ces modes qui gouvernent nos relations, nos pratiques et nos conceptions, force est de reconnaître que nous y allons à l’aveugle et à tâtons là où nous prétendons aller à la rencontre, convaincre et agir yeux grands ouverts. La communication est-elle devenue une croyance taboue dans le monde associatif ? Est-ce devenue une religion à notre insu ? Qu’y sacrifie-t-on ? Dans cette rencontre, on met sur table vos questions et vos récits de pratiques à propos de la communication.  

Avec les membres de Rouletaplume

mercredi 12 juin 2013, 19h à la MRES

CONFERENCE-DEBAT

écriture, choix des mots et liberté de pensée

Dans une conférence gesticulée devenue célèbre, Franck Lepage a fait une démonstration magistrale : il prononce un discours composé de mots inscrits sur des cartes qu’il tire au sort au fur et à mesure : développement, citoyenneté, solidarité, etc. Le résultat est saisissant. On rit. Il rebat le jeu de cartes. Et reprend. On rit encore. 

En 2005 paraissait un livre resté discret, aussi discret que les hommages rendus à son auteur disparu en 2010. Dans «Défense et illustration de la novlangue française», Jaime Semprun fait l’éloge d’une novlangue technique et technologique qui progressivement envahit les vies professionnelles, politiques et intimes ; langue adéquate au monde que nous nous sommes fait, écrit-il avec malice.

 

Le choix des mots est donc une affaire sérieuse : ils disent nos conceptions du monde, le « contexte » où se développent et s’appuient nos actions et où s’expriment leur finalité. Choisir ses mots, résister joyeusement dans le langage, faire sens à l’écart de la novlangue française, on en parle à cette conférence-débat.  

Animateurs-intervenants : D. Cresson, A. Jacquart

> mercredi 19 juin à 19 h

à la MRES, 23 rue Gosselet Lille

Accueil dès 18h30 - Auberge espagnole

LECTURES

la vache rebelle, conte politique d'émancipation

La Vache rebelle propose un conte, un spectacle itinérant à la rencontre des êtres, leur parle de la création, évoque la folie, les dangers de « la liberté à tout prix », autour de la notion d'émancipation intellectuelle défendue par Jacques Rancière.

Un conte illustré de textes d'Albert Camus, Georges Bernanos, Jacques Prévert, Antonin Artaud et Jacques Rancière. 

Inventé et raconté par Arnaud Gosselin, de l'association "La Vache Rebelle". 

> mardi 25 juin 2013 à 19h

Bouquinerie L'insoumise

10 route d'arras Lille 


Arnaud Gosselin est conteur, écrivain, peintre, poète. Il anime des ateliers d'écriture. Il vient de publier "Les abeilles noires de l'île d'Ouessant" et "Art total" (éditions Sans sucre ajouté). 


lectures en public et en espace public

Les textes de "l'atelier d'écriture et de parole" seront dits par les stagiaires

> vendredi 28 juin et le samedi 29 juin à Lille

pour participer

Pour faciliter et rendre votre accueil agréable, merci de vous signaler intéressé(e) ou vous inscrire par mail. Nous vous tiendrons informés des lieux et dates manquantes dnas le smeilleurs délais : cliquer ici